Eté 2018 : point d’étape sur l’avancée de ma thèse

En septembre prochain, j’entrerai en troisième année de thèse. Depuis le début des vacances, j’ai le temps de me plonger à temps complet dans l’écriture de ma thèse en évitant de me laisser polluer par autre chose.

Je suis sur le point de boucler mon troisième chapitre, qui porte sur la scission syndicale de 1921-22 à la CGT, après avoir achevé celui sur la scission du parti socialiste SFIO dans le Pas-de-Calais et la naissance du parti communiste.

Les débats sur l’indépendance syndicale, ou au contraire la nécessité d’un lien entre le syndicat et le parti politique sont toujours actuels, il suffit de repenser aux débats qui ont opposé la CGT et la FI sur cette question ce printemps.

La question de la discipline dans le syndicat et du fractionnisme est toujours actuelle également, à l’heure où certains camarades relaient les publications de Front Social.
A l’époque, les comités syndicalistes révolutionnaires (CSR) qui regroupaient les militants révolutionnaires de la CGT étaient accusés de fractionnisme par la majorité réformiste. Il existe toujours un groupe se revendiquant des CSR au sein de la CGT qui critique l’orientation réformiste de la confédération, mais de manière générale, à l’intérieur de la CGT, les critiques des tendances oppositionnelles qu’elles soient proches du PRCF ou de la CNT, passent très mal et sont vues comme une forme de fractionnisme.

En 1921, on se disputait sur l’adhésion à la Fédération SyndicaIe Internationale, jugée réformiste ou à l’Internationale syndicale rouge, l’ISR. Aujourd’hui comme en 1921, l’adhésion de la CGT à la Confédération Syndicale Internationale (CSI) est critiquée par des tendances oppositionnelles qui plaident pour le retrait de la CSI et l’adhésion à la FSM. Régulièrement, les partisans de l’adhésion à la FSM, souvent proches de la mouvance marxiste-léniniste, proposent des motions en ce sens dans les congrès de la CGT.

A croire que l’histoire se répète…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.